sixième dimanche du temps ordinaire
année liturgique a

Semaine du 12 février 2017

 
La Loi... la grâce! Le jugement... la miséricorde! Les Saintes Écritures qui nous sont présentées ce dimanche nous en disent long sur la motivation du Seigneur derrière la Loi de Moïse, n'est-ce pas? En fait, les Saintes Écritures nous font comprendre que, si Dieu a donné Sa Loi, c'est pour que nous puissions connaître le bonheur et non pour nous contraindre! Dieu sait que si je tue quelqu'un, si je dérobe, si je commets l'adultère avec une femme qui est la conjointe d'un autre homme, je serai malheureux comme les pierres! C'est une Loi de libération, de lumière et de bonheur qui nous est donnée par Dieu!

Dans son psaume, le roi David nous dit : « Enseigne-moi, Seigneur, le chemin de tes ordres; à les garder, j’aurai ma récompense. » Observer la Loi du Seigneur, c'est vivre selon Sa sagesse, selon la voie sur laquelle Il désire nous conduire : la voie qui conduit jusqu'à la vie éternelle!

Jésus vient à nous et nous dit : « Je ne suis pas venu abolir la loi, mais l'accomplir. » En fait, c'est intéressant lorsqu'on y réfléchit. Avant la venue de Jésus en ce monde, le peuple d'Israël priait Dieu pour être libéré de l'oppresseur romain et, plutôt que d'agir avec éclat comme Il le fit tant de fois dans l'Ancien Testament, notamment lors de la libération de l'esclavage en Égypte, Dieu répond en envoyant Son Fils unique. Jésus vient non pas pour libérer le peuple d'Israël de cette oppression romaine mais plutôt pour enseigner la véritable libération : spirituelle. Jusque là, les pharisiens, les scribes et les sadducéens imposaient la Loi au peuple d'Israël par leur intelligence humaine et non selon les vues du Seigneur. La Loi donnée à Moïse et les commandements doivent être illuminés et mis en valeur par l'Esprit Saint, par Dieu Lui-même. Si nous tentons de l'imposer avec notre intelligence humaine, comme le faisaient les religieux de cette époque, nous commettons une grave erreur. Pourquoi? Parce que Dieu Lui-même nous le dit : « Vos voies ne sont pas mes voies et vos pensées ne sont pas mes pensées. »

Oui, il nous faut prendre connaissance des préceptes et des commandements du Seigneur mais il nous faut surtout les présenter au Seigneur dans la prière, comprendre par l'Esprit Saint la véritable volonté du Seigneur pour nous à travers ces commandements et, par la grâce que nous donne le Seigneur, les mettre en œuvre dans notre vie et les enseigner aux autres. C'est ainsi en partageant ces commandements que nous serons ensemble fortifiés les uns, les autres. C'est en s'encourageant mutuellement que nous pourrons les vivre dans la véritable intention du Seigneur.

 
Abbé Jean-Louis Nvougbia, prêtre-curé
Paroisse Sainte-Famille de Bordeaux-Cartierville