huitième dimanche du temps ordinaire
année liturgique a

Semaine du 26 février 2017

 
C'est bien de notre cœur dont il est question aujourd'hui... Tout d'abord, une femme peut-elle abandonner son nourrisson? Bien sûr que non! Une mère a un attachement très profond à son enfant dans son cœur. Pour saint Paul, Dieu qui sonde les cœurs saura mettre en lumière tout ce qui habite notre cœur; nos pensées, nos actions, nos intentions.

Pour Jésus... votre cœur est-il inquiet? Devons-nous nous soucier de ce que nous mangerons, de ce qui nous vêtira? Mieux encore, de ce qui se passera demain? La réponse de Jésus : « Cherchez d'abord le Royaume de Dieu et sa justice et tout cela vous sera donné par surcroît. » Autrement dit : il nous faut cesser de nous attarder à nos besoins matériels. Dieu aime que nous lui confiions nos besoins dans la prière et Lui rendre grâce car nous savons, au plus profond de notre cœur qu'Il saura y répondre. Préoccupons-nous plutôt de ce que nous demande le Seigneur, de Sa volonté qu'Il nous révèle dans la prière et par Sa Parole.

Bien sûr, je me doute bien que vous pensez déjà à votre menu pour le souper ce soir... Non! Que vos pensées, que votre cœur soit entièrement tourné vers le Seigneur! Ne vous faites pas de soucis pour demain, car demain n'est pas encore là. Jésus va plus loin : « Qui d'entre vous, en se faisant du souci, peut ajouter une coudée à la longueur de sa vie? » Si notre inquiétude donnait des résultats concrets, alors d'accord... mais non! S'inquiéter pour notre vie n'apporte rien! L'inquiétude (tout comme le doute d'ailleurs) sont les plus grands ennemis de la foi! Se faire du souci, c'est mettre en doute la capacité de Dieu à nous répondre et à pourvoir à tout ce dont nous avons besoin et — je le rappelle à nouveau — l'inquiétude nous éloigne de notre première préoccupation qui doit être centrée autour de la personne du Seigneur!

C'est là où réside le véritable succès de notre vie et la raison même de notre existence ici-bas : nous confier entièrement et sans réserve au Seigneur. Il saura pourvoir à tout ce dont nous avons besoin!

 
Abbé Jean-Louis Nvougbia, prêtre-curé
Paroisse Sainte-Famille de Bordeaux-Cartierville