dimanche de la résurrection (pâques)
année liturgique a

Semaine du 16 avril 2017

 
Joyeuses Pâques! Le temps des larmes est maintenant terminé! Le Seigneur Jésus Christ a vaincu la mort et Il a ouvert, pour chacun d'entre nous, le chemin qui mène au Père dans Sa Nouvelle Alliance éternelle! C'est le temps de la joie, de la louange et de l'action de grâce!

Le Temps du Carême et la Semaine Sainte que nous avons vécu nous ont permis d'approfondir davantage ce grand mystère de l'amour de Dieu alors que Jésus, le Fils unique de Dieu, accepte volontairement de donner Sa vie à notre place pour que nous puissions être libérés de l'emprise du péché, pour que nous puissions trouver le pardon, la grâce et la miséricorde de Dieu.

Je crois que la meilleure façon de comprendre cet amour que Dieu a pour nous c'est en pensant aux pères de familles. Ils aiment profondément leurs enfants, souhaitent leur réussite, se préoccupent de leur bien-être et de leur éducation. On souhaite qu'il n'arrive jamais rien à ces enfants que nous aimons. Il en va ainsi pour Dieu, notre Père dans les cieux, Celui-là même qui nous a créé et désiré! L'amour de Dieu va toutefois beaucoup plus loin que l'amour terrestre que nous connaissons.

Parce que la Loi de Moïse ne suffit pas à la rédemption du genre humain, c'est-à-dire à le sanctifier sinon que par les divers sacrifices qui ont été prescrits par le Seigneur, Il accepte d'envoyer vers nous Son Fils unique pour nous expliquer les Saintes Écritures, nous présenter le véritable visage du Père qui est celui de l'amour et de la miséricorde. Cet amour va beaucoup, beaucoup plus loin car Jésus accepte de subir, à notre place, le châtiment que nos péchés méritent : la mort.

SAUF QUE, parce que Jésus n'a jamais péché, Il n'a pu rester captif des liens de la mort et c'est Dieu le Père qui, Lui-même, ressuscite Jésus au troisième jour, tel que les Saintes Écritures l'avaient prédit. Lorsque nous avons vécu ensemble la Veillée Pascale, samedi soir dernier, nous étions comme les Apôtres à la suite de la mort de Jésus : nous nous sommes rassemblés dans la Chambre Haute dans l'attente de la réalisation de la promesse de Dieu. C'est Marie-Madeleine qui, au petit matin, apporte aux Apôtres la grande nouvelle : la pierre du tombeau a été roulée et le corps de Jésus ne s'y trouve plus. Il s'est Lui-même révélé à Marie-Madeleine.

Maintenant débute pour nous le Temps Pascal. Ce temps représente tout le temps que Jésus ressuscité a demeuré auprès des Apôtres afin de parfaire leur formation, à les enseigner et à leur révéler les mystères du Royaume de Dieu. Quelle joie, n'est-ce pas, de savoir Jésus ressuscité, de pouvoir nous approcher de Lui par la prière, de pouvoir l'accueillir en nous et de pouvoir évoluer en Sa présence aujourd'hui encore!

 
Abbé Jean-Louis Nvougbia, prêtre-curé
Paroisse Sainte-Famille de Bordeaux-Cartierville