dimanche du saint sacrement du corps et du sang du christ jésus
année liturgique a

Message spécial du webmestre
Semaine du 18 juin 2017

 
Mon cher Jean-Louis,

Déjà, nous célébrons ton 15e anniversaire d'ordination! Qui aurait pu dire, il y a 20 ans déjà lorsque tu as débarqué à Montréal, que tu serais ce prêtre exceptionnel que nous connaissons aujourd'hui, ce véritable Apôtre de l'amour et de la grâce de Dieu en ce monde!

C'est aussi l'occasion de te redire, à l'instar des paroissiens et des paroissiennes de Sainte-Famille, ma plus vive affection! Lorsque nous nous sommes rencontrés, par un très froid matin de janvier 2013 alors que tu devenais prêtre-curé des paroisses Marie-Reine-des-Cœurs et Saint-Fabien, le contact a été tout à la fois facile et naturel. Nos paroisses vivaient alors le deuil du décès de leur précédent curé et tu as su faire preuve d'un très, très grand respect, cherchant à ne rien brusquer. Pourtant, durant ton trop court séjour de huit mois, tu as su accomplir bien au-delà de ce que bien des prêtres ne pourraient accomplir dans un plein mandat de six ans.

Je te souhaite, mon cher Jean-Louis, de poursuivre sur cette belle et sainte lancée! Au-delà du temps, des joies et des épreuves, que le Seigneur pose sur toi Son tendre regard de Père; qu'Il te comble de ses plus riches bénédictions et qu'Il te témoigne de Sa grâce et de Sa joie, chaque jour, inlassablement.


Ce samedi, ce fut une véritable joie de prendre part à cette belle célébration festive pour souligner ce 15e anniversaire! Pour l'occasion, l'Abbé Jean-Louis était entouré de huit autres prêtres.

Cette célébration s'est tout à la fois déroulée selon la liturgie nord-américaine mais aussi selon les chants, prières et rites africains, très joyeux et festifs, notamment pour le « Gloire à Dieu ». Je souligne l'exceptionnelle chorale, les voix chaudes, puissantes et entraînantes de chacun des membres dont le talent est venu glorifier la personne du Seigneur d'une manière si joyeuse et festive!

En somme, ce fut une joie sincère que de prendre part à cette célébration riche de l'amour et de l'affection que portent les paroissiens et les paroissiennes à l'égard de leur prêtre-curé.

Mon plus cher désir est que cette joie et cette reconnaissance à l'égard de l'Abbé Jean-Louis se poursuive et, surtout, que les paroissiens et paroissiennes n'hésitent pas à s'impliquer afin de faciliter cette lourde tâche qu'est celle d'être prêtre-curé d'une paroisse et, dans le cas de Sainte-Famille, de trois églises unifiées.

 
Jacques Fréchette, webmestre
Paroisse Sainte-Famille de Bordeaux-Cartierville