quinzième dimanche du temps ordinaire
année liturgique a

Semaine du 16 juillet 2017

 
Nous pourrions résumer les textes liturgiques de ce dimanche en disant « La pluie fait germer la semence ». C'est tout à la fois une réalité physique puisque la terre a besoin de l'eau pour produire ses fruits et ce, où que l'on soit sur la planète.

Mais la semence dont il est question dans l'Évangile c'est certes la Parole de Dieu que nous proclamons et qu'il nous faut partager et semer dans les cœurs. Pour la faire germer et pour que cette semence puisse porter des fruits, deux facteurs sont essentiels : la prière et l'exemple par nos actions. Lorsque nous témoignons du Seigneur à quelqu'un, il nous faut prier et présenter cette personne au Seigneur afin que la Parole de Dieu que nous apportons puisse être « arrosée » par l'Esprit Saint. Il nous faut aussi encourager cette personne à l'exemple de notre action, des gestes que nous posons, par notre attitude et, bien sûr, nos paroles.

C'est ainsi que, à l'instar de la parabole de Jésus, la semence que nous apporterons tombera en terre profonde et féconde. La Parole de Dieu est le bien le plus précieux qu'il ait été donné à l'humanité. Dieu nous l'a donné non seulement pour Se manifester à nous, mais surtout pour que nous puissions venir puiser les forces et les enseignements spirituels dont nous avons besoin pour connaître le véritable bonheur.

Si la semence vient à tomber dans la terre peu profonde et pierreuse, elle sèchera et mourra sans porter de fruit. C'est l'image des personnes qui « entendent » la Parole de Dieu, mais l'oublient aussi rapidement et s'en détournent et donc, n'accueillent pas le salut promis par le Seigneur.

 
Abbé Jean-Louis Nvougbia, prêtre-curé
Paroisse Sainte-Famille de Bordeaux-Cartierville